cambouis.com

Cintrer sans cintreuse : la technique du pli soudé

Pour réaliser pare-chocs et protections latérales, on est amené à former du tube afin d'épouser les lignes du véhicule. Couder du tube de forte section n'est pas chose aisée sans matériel approprié (cintreuse). Et on ne peut pas toujours utiliser des coudes standards à souder.

Pour les petites sections, il y a la technique classique au sable, au chalumeau (ou mieux à la forge portative) et au biceps. Mais pour du tube de 88 mm de diamètre et 4 mm d'épaisseur, c'est inenvisageable.

Il existe une méthode bien connue, celle du pli soudé. Elle consiste à couper partiellement le tube de façon à le plier, puis à le ressouder bord à bord, d'où son nom.

A la disqueuse, on commence par réaliser une section, sans couper totalement le tube. Il faut utiliser un disque à tronçonner d'épaisseur égale à la moitié de l'épaisseur du tube (voir explication plus loin).

Une fois cette section effectuée, on rabat le tube de façon à rapprocher les bords de la "plaie".


Section partielle du tube

Petit à petit, on donne l'angle voulu en repassant le disque à tronçonner entre les bords rapprochés, de façon à accentuer le pli.


L'angle est donné par sections et pliages successifs

Une fois le résultat obtenu, pointer à l'arc en laissant un espace entre bords égal à la moitié de l'épaisseur du tube. En effet, lorsque l'on soude à l'arc bord à bord des éléments d'une épaisseur supérieure à 2 ou 3 mm, on laisse un espace égal à la moitié de l'épaisseur du métal de façon à permettre la pénétration du métal en fusion. Ceci remplace la réalisation du chanfrein des bords. C'est pour cette raison que le disque à utiliser fait lui aussi la moitié de l'épaisseur du métal.


Pointage

Une fois la soudure réalisée, ragréée, limée et poncée, le résultat est impeccable. Ici un pare choc avant de RR Classic en tube de 88 x 4 mm.


Un pare choc réalisé selon cette méthode

Dans l'exemple illustré plus haut, on cherchait une courbure très localisée, presque un angle. Mais on peut, en répartissant les coupes, et en les réalisant en cote d'orange, réaliser une courbe régulière de la forme que l'on désire.


Courbure douce

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 16 juillet 2013
page ajoutée le 30 décembre 2003
dernière révision le 7 avril 2005