cambouis.com

Bloc-notes - 7 mars 2004

Accouplement d'un compresseur Sanden avec un compresseur York.

Réassemblage du York après nettoyage soigné... et nouveaux essais de positionnement.

Il est rigoureusement impossible de le placer en position inférieure. La seule voie est d'abaisser et recentrer au maximum le compresseur de climatisation afin de dégager un peu de place, car actuellement il ne reste que 5 mm entre poulie et capot ! Mais alors, c'est la pompe d'injection qui risque de gêner.

Cadre de radiateurs, venturi de ventilateur, ventilateur et durits ont été replacées afin d'étudier les positions relatives de ces organes.

Le York peut être placé à l'horizontale à condition que la durit d'aspiration (succion) soit placée en haut. La raison en est qu'il existe une canalisation reliant aspiration et joint de queue de vilebrequin. Ce joint assez particulier est en deux parties : une bague de carbone interne et un spi assez classique externe. Le but est de forcer de l'huile à lubrifier la bague carbone, et également de placer le carter et la zone des joints en dépression afin d'optimiser l'étanchéité du système à ce niveau. Compte tenu du fait qu'il n'est pas question ici de climatisation, cette bague peut sans doute être supprimée, et la canalisation bouchée, ce qui permettrait :

  • de monter le York à l'horizontale aussi bien gauche que droite (il existe deux modèles, voir son manuel d'atelier)
  • de limiter de façon importante les rejets d'huiles avec l'air comprimé, surtout en position horizontale

Naturellement, dans ce cas, il serait indispensable de réaliser une mise à l'air libre du carter. Ceci mettrait ce compresseur dans la même configuration qu'un compresseur d'atelier.

Il est à noter que le Sanden possède lui aussi un tel système. Quant au Denso, il est exclusivement lubrifié par l'huile mélangée au fluide. L'ouverture du carter portant les raccords fait apparaître que l'aspiration se fait par la zone où travaille le disque incliné (le wobble plate). Quelques informations ont été trouvées sur le net quant à la proportion entre huile et gaz : un certain poids d'huile par unité de poids de gaz liquéfié; ceci permettrait donc de connaître la quantité d'huile nécessaire par minute en fonction du débit d'air comprimé dans le cadre d'une telle utilisation, et ainsi de régler correctement un huileur...

Peut être enfin une solution !!!

Rien à faire pour arriver à caser de façon élégante le Sanden de la climatisation et le York pour l'air comprimé. Ça passe vraiment trop juste avec une caisse rehaussée par des cales sur le châssis, et c'est donc inapplicable pour un véhicule strictement de série... Un après midi entier d'essais de positionnement infructueux...

La solution est venue en consultant un catalogue de courroies. La courroie hexagonale ! Elle est faite pour travailler aussi bien en flexion qu'en contre flexion.

La dénomination d'une telle courroie en double profil A (13x8 mm) est "AA"; mais tous les fabricants ne l'ont pas à leur catalogue. Reste à en trouver une qui accepte la vitesse linéaire que lui imposera la climatisation avec le moteur tournant à son régime maxi autorisé + la marge de sécurité.
Ce que permettent de faire ces courroies...

(entraînement de lames contrarotatives sur une mototondeuse Kubota)

 

Une telle courroie permet le montage suivant :

  • le compresseur de climatisation en dessous du plan de joint de culasse, au dessus du boîtier de direction assistée.
  • le compresseur d'air à l'horizontale, au dessus du plan de joint de culasse

en vert : courroie type A
en rouge : courroie type AA
en violet : poulie de renvoi servant aussi au réglage de tension

Le York ne peut pas être monté poulie côté culasse à cause de la durit de radiateur de refroidissement. Il faudra un support très costaud.

Une telle configuration permet de placer les différents éléments avec plusieurs centimètres de marge de sécurité : boîtier de DA, pompe à eau, bocal d'expansion, pompe d'injection, etc.

Ceci complique la réalisation du support, mais heureusement, en bas du bloc moteur existent d'autres taraudages, et on peut aussi se reprendre sur les supports de silentblocs moteur.

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2004