cambouis.com

Bloc-notes - 29 mars 2004

Réalisation d'un nouveau support pour le York (air) et le Sanden (climatisation).

Réalisation d'un nouveau support pour le Sanden (climatisation)... et problèmes de déformation à résoudre. Il a été décidé de placer un renfort d'angle (voir ci-dessous). Après refroidissement, la rétraction du métal déforme les pièces. Malgré une anticipation (3 à 4 mm en prévision), il a fallu redresser. Une chauffe au flambard à propane suivie d'un refroidissement brutal (eau) a permis d'en rattraper une partie.

On voit ici la déformation : les pièces ne sont plus planes, mais présentent un angle marqué à partir des lignes de soudures.
La zone bleutée, correspondant à la soudure sur la face opposée, doit être chauffée puis refroidie brutalement pour ramener la plaque dans son plan initial.

La chauffe au chalumeau propane n'a pas été suffisante... Il est alors décidé de faire une chaude de retrait.

Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, il ne s'agit pas d'un moment de détente avec une nymphomane ayant une préférence pour le coïtus interruptus.

Il s'agit simplement d'un cordon de soudure réalisé sur l'envers de la pièce, et la portant à une température identique à celle ayant provoqué la déformation initiale. Mêmes causes, mêmes effets, mais en sens inverse. le métal en fusion refroidit en forçant le pli dans la direction opposée. Naturellement, il faut meuler le cordon devenu inutile.

A très peu de chose près, équerrage et planéité sont corrects. Une deuxième chaude n'est pas réellement utile, et on en reste là.

Mise en place des oreilles de fixation du compresseur.

Le support réalisé de cette façon s'avère pratiquement aussi rigide que celui modifié plus haut avec un "Z". Quelques renforts supplémentaires, et il ne bougera plus sous l'effet de la tension de la courroie...

Début de l'étape suivante : mise en place (à blanc) des deux supports de compresseurs l'un au dessus de l'autre, ainsi que du tensionneur muni d'un système de réglage à vis. Le compresseur du bas (climatisation) est monté fixe, la tension étant assurée par le galet de renvoi, et le deuxième compresseur (air) est monté sur un axe (sous sa culasse, invisible sur l'image), sa base étant solidarisée au corps du Sanden par le tensionneur. La distance entre les deux poulies est ainsi rendue réglable.
© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2004