cambouis.com

Bloc-notes - 26 avril 2004

Soudage de la galerie de plancher. Rack à pneus.

La galerie de plancher est presque terminée. Restent à placer quelques fixations supplémentaires.

A la base, le cadre était nettement gauchi. En finissant les soudures, et en réfléchissant un peu à leur ordre d'exécution, il est maintenant parfaitement plan.

Positionnement des éléments principaux : roue de secours, siège enfant. De part et d'autre, la place disponible sera occupée par des coffres latéraux. Deux de chaque côté, à l'avant et à l'arrière. A l'arrière gauche, l'emplacement de la roue de secours d'origine pourra être récupéré (205R16).

Une barre transversale servira d'arrêt de charge, ainsi qu'à la fixation de la roue de secours dont l'emplacement est calculé pour recevoir jusqu'à du 255.

Deux barres inclinées ajustables serviront à caler la roue, qui sera immobilisée par une sangle à cliquet, dans la plus pure tradition Tuning-Pseudo-Rallye.

Vue sous un autre angle. Remarquez à l'arrière plan le 600 Ténéré, en état origine. Plus que deux ans, et il sera collection. Il est en strict état origine, et sert absolument tous les jours. On m'a déjà fait deux offres... immédiatement déclinées ! Un engin comme celui-ci, produit dans sa version la plus puissante (dès l'année suivante, bridage anti-pollution), et la plus fiable, ça ne se vend pas !

La progéniture sera royalement installée.

C'est le moins qu'on puisse faire pour elle depuis qu'elle a déclaré que le V8 Vogue de son grand père est une daube qui sent mauvais !


Curieusement, après avoir essayé différentes baguettes pour souder ces tubes, il s'est avéré que 2.5 mm donnait les meilleurs résultats, alors que normalement, on apprend que la baguette ne doit pas avoir un diamètre supérieur à l'épaisseur des pièces à souder... Les tubes carrés sont en 2 mm. Bien sûr il y eut quelques (rares) effondrements, mais ils furent faciles à recharger. Les baguettes de 1.6 mm s'avérèrent catastrophiques, leur faible diamètre chauffant de façon ponctuelle, et perçant systématiquement lorsqu'elles ne collaient pas. C'est peut être aussi une question de poste à souder...

Sur une précédente version du monstre de marina et Didier, j'avais examiné les soudures des fixations des sièges avant. Tôle de 1 mm environ, difficile à souder, donc. Pour avoir bien galéré sur les modifications de l'échappement du Yamaha TT600 R, la stupéfaction était maximum. Questionné sur ce point, Didier m'avoua que LightFrançois avait soudé à la baguette de 2.5 mm.

Et ce faisant, j'ai fini par comprendre ce qu'Edouard voulait dire par "souder par petites touches" pour les tôles fines : souder en pointillés en laissant le temps au métal de passer de l'état liquide à l'état pâteux...

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2004