cambouis.com

Bloc-notes - 27 juillet 2004

Réserve d'air à partir d'un extincteur. Support pour filtre et pressostat.
Un extincteur peut servir de réserve d'air si nécessaire (soufflette, clé à choc, etc.). Ces objets étant régulièrement réformés, on les retrouve en tas immenses chez les ferrailleurs, à tout petit prix, et dans des dimensions très variées. Un exemplaire de 5 litres a été récupéré pour essais...

Il faut choisir un modèle prévu pour une pression permanente. On les reconnaît facilement à leur valve et leur manomètre.

Le réservoir porte l'indication d'une pression d'épreuve de 30 bars, ce qui est largement suffisant.

Il porte l'indication "12 bars d'azote", ce qui correspond à sa pression nominale de gonflage.

Le "bouchon", débarrassé de ses accessoires (poignée, lance, manomètre...).

Sur le dessus, la valve de gonflage d'origine, du même type que celle présente sur les pneus.

Sur le côté, le taraudage recevant le manomètre ( 1/8 " gaz).

L'orifice de la lance est taraudé à M12 et reçoit un boulon obturateur, freiné et étanchéifié au Loctite 270. Le manomètre est remplacé par un raccord rapide.

De même, l'emplacement de la soupape de commande est taraudé à M10, et reçoit une vis sans tête (maison, faite à la disqueuse) comme obturateur.

La valve est laissée en place comme vidange : il suffit de retourner et d'appuyer dessus pour dépressuriser en évacuant la condensation.

Un support est taillé dans une cornière afin de recevoir les accessoires pneumatiques et le filtre qui prendront place entre vase d'expansion et bocal de frein.
© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2004