cambouis.com

Bloc-notes - 17 avril 2005

Modification du tablier pour la nouvelle planche de bord.

Le support de planche de bord doit être fixé au bord du tablier, sur la tôle qui reçoit le joint de pare brise. L'idée est de réaliser des bouchons soudés au niveau de chacun des trous réalisés lors du dépointage de l'ancien support.
Pour commencer, la partie horizontale est rivetée sur le haut du tablier. Un rivet tous les 8 centimètres. Il faut bien plaquer les angles l'un sur l'autre, d'où l'utilisation d'un serre joint et d'une pince étau lors de la pose de chaque rivet (étanche naturellement).
La pose des rivets est terminée.
La tôle avait été préparée (mise à nu) pour la soudure.

Malgré la mise en place d'une plaque de cuivre derrière les tôles (cela évite de percer), la réalisation des bouchons soudés est une véritable galère. La tôle arrière, au contact du cuivre, se soude bien, mais celle comportant les trous a tendance à fondre comme neige au soleil. Les essais ont été réalisés avec des baguettes de 1.6 et 2 mm. Les tôles font 0.8 mm. Après 5 soudures, abandon. A finir avec un matériel de soudure adapté.

 

Donc, l'assemblage est pour le moment simplement riveté. La tôle qui dépasse du nouveau support de planche de bord est arasée puis la finition est effectuée à la lime douce. C'est très long à réaliser.

A titre indicatif, un rivet pop de 4.8 mm résiste, d'après la norme, à un effort de cisaillement 2060 Newtons (200 Kg). La tôle, en acier doux (vraiment très très doux, identique à celui dont on fait les capots de PC, c'est dire la guimauve...) se déchirerait sans doute bien avant que le rivet se rompe. Il y a 20 rivets.

Même chose dessous et à la base des montants de pare brise. Les rivures reprennent les trous de dépointage.
L'aspect une fois fini est propre.
Mise en place, par rivets, de la patte qui sert à la fois à fixer le chauffage et l'avant du cubby box. Le morceau du tunnel qui avait été découpé sur le donneur permet de vérifier le bon positionnement.
Sur le tablier du 300 tdi, le chauffage est fixé par l'intermédiaire de pattes rapportées. Mais la forme du tablier de l'ancien modèle est un peu différente. Ces pattes ne seront pas utilisées.
En effet, les fixations du chauffage arrivent juste au contact du tablier. Ceci simplifie les choses. Il suffira d'un boulon de chaque côté avec fixation directe.
Pour positionner toutes les autres fixations, il faut mettre en place la planche de bord une nouvelle fois.
Outre l'insert en véritable bois d'arbre, la planche de bord des derniers Classic présente l'avantage définitif d'offrir un porte binouze. Et aussi des cendriers enfin pratiques. Il faut vraiment être non fumeur pour avoir l'idée de placer le cendrier en arrière des leviers de vitesses, et anti-fumeurs pour persévérer plus de 20 ans dans ce concept.
Le bord inférieur de la planche de bord arrive un peu plus haut (1 cm environ). C'est normal, le pare brise des derniers Classic étant collé. A revoir joint de pare brise en place...
© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013