cambouis.com

Bloc-notes - 13 novembre 2005

Démontage et nettoyage du tour.

Une machine outil, ça s'entretient comme une arme à feu. Il faut régulièrement - idéalement tous les jours - démonter, nettoyer, lubrifier et protéger, puis réassembler. C'est également le moment de repérer les défauts de conception, et d'en prévoir les corrections et modifications.

Après nettoyage sommaire au pinceau, tout est déposé.

Le tour nu comme un ver.

Comment se débarrasser des copeaux ? Grâce à des disques durs. Ou plus précisément grâce aux aimants permanents aux terres rares, extrêmement puissants, qui constituent le moteur des bras des têtes de lecture. Trois vieux disques sont ouverts.

Les plaques métalliques à la base des bras comportent chacune deux aimants très puissants. Il faut opérer dans un environnement exempt de particules ferreuses, et placer immédiatement les aimants dans des pochettes plastique pour les en protéger.

On peut aussi récupérer quelques axes, roulements, et les plateaux qui possèdent des surfaces parfaitement rectifiées (les applications sont multiples).

Des aimants, dans leurs pochettes, sont disposées sous le récipient (et non dedans) afin de capter les copeaux en suspension dans le solvant de nettoyage.

White spirit, pinceau, clope, et même pas peur...

(ce n'est pas à conseiller ;) )

Sur cette photo, on peut voir le système de réglage et de blocage du traînard (chariot longitudinal - axe Z). Le réglage du jeu se fait par des vis sans tête poussant sur un lardon. Ces vis sont elles mêmes assurées par deux autres vis les immobilisant, un peu à la façon d'un système écrou - contre écrou.

La vis de blocage agit quant à elle sur une pièce cylindrique à l'extrémité biseautée.

Le système de réglage, outre le fait qu'il s'avère difficile d'accès, et impose de déposer le volant du chariot transversal pour y accéder, est pénible à régler. En effet, une fois le jeu supprimé, le serrage des "contre vis" augmente celui des vis de réglage (celles qui appuient directement sur le lardon). En effet, elles entraînent un peu les premières par friction lors de leur serrage. Or, il est nuisible de régler trop serré. cela force sur la mécanique, et accélère l'usure des glissières. C'est un point à revoir.

Quelques mesures sont effectuées, ici sur le palier de la vis mère, côté embrayage.

Le but est de savoir s'il est possible de remplacer les différents paliers par des roulements.

Côté opposé, le montage est... chinois. Voir ci-dessous.
Après dépose de la vis mère, le système est donc désassemblé.

On trouve un palier serré entre deux butées à billes. Deux écrous à créneaux (non visibles) permettent de supprimer le jeu.

Malheureusement, l'immobilisation du palier par rapport à son logement est absurde. Une simple vis placée radialement. Le métal du palier étant assez tendre, cette malheureuse vis ne suffit pas à le bloquer, et il se déplace au bout de peu de temps dès que l'on force un peu en chariotant. Si ce n'est pas trop grave en utilisation normale, ce défaut rend rigoureusement impossible des opérations de filetage précises.

En attendant de voir s'il est possible de remplacer le palier par un roulement (ou un ensemble de roulements à portée oblique), le palier et son support sont percés pour réaliser une immobilisation absolue.
Un coup de taraud, une vis, et ça ne bougera plus (en fait, trois vis disposées à 90° ont ainsi été placées). Une fois le tout remis en place sur le tour, et le réglage de la précharge des butées effectué, il n'y a plus aucun jeu longitudinal de la vis mère. L'ajustement de la noix du traînard sur cette dernière étant par contre très précis, le fonctionnement est désormais parfait, sans jeu.
Évaluation du jeu de la commande du chariot transversal.

0.55 mm...

Contrairement à la vis mère, aucun système de rattrapage n'existe. Il y a au moins trois moyens de régler le problème :

  • reprendre la vis de commande au tour. Mais il faut disposer d'un autre tour...
  • refaire une vis (pas trapézoïdal), soit avec des cotes plus précises, soit avec un dispositif de précontrainte. Mais ce genre de travail demande une maîtrise que je n'ai pas pour le moment.
  • placer une rondelle de calage. C'est cette solution qui sera envisagée dans un premier temps, car elle est facile à mettre en oeuvre : une rondelle taillée dans du feuillard de 0.5 mm permettra de supprimer une bonne partie du jeu.
© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013