cambouis.com

Bloc-notes - 17 mars 2006

Serrage des culasses.

Finalement, un détaillant a bien voulu me commander en urgence les douilles XZN 14. Une longue et une courte. Seule la longue a été ici utilisée.

Ici comme souvent, les vis de culasse doivent subir un serrage angulaire. Le serrage angulaire a pour avantage de permettre de s'affranchir des forces de friction qui perturbent un serrage dynamométrique pour les couples élevés. Il y a une relation directe entre tension de la vis, angle de serrage, pas, et diamètre. Il faut considérer la vis comme une sorte de ressort travaillant en traction : la vis a un coefficient d'élasticité, et la force qu'elle applique est fonction de l'allongement qu'on lui impose, donc de l'angle de serrage.

Un premier serrage à faible couple (clé dynamométrique) assure la compression du joint de culasse et le rattrapage des jeux entre filets. Ensuite, le serrage angulaire tend ce "ressort", et la culasse est plaquée avec la force voulue contre le bloc moteur.

Un lien intéressant pour comprendre (au moins partiellement...) : Mémento de visserie boulonnerie.

La procédure ci-dessous est celle exposée dans les documents fournis par Allmakes avec le joint de culasse et les culasses. (documents VM Motori et DTA).

A noter : la notice VM comporte une erreur, ainsi que le site Distri4x4. H-G-F-D-C-B-A-L-I ; 9 vis. Z'en ont pas oublié une ???

  1. serrage à 30 Nm selon l'ordre H - G - F - E - D - C - B - A - L - I
  2. deuxième passe "de sécurité" à 30 Nm
  3. première passe angulaire de 70° selon l'ordre A - B - C - D - E - F - G - H - I - L
  4. deuxième passe angulaire de 70° selon l'ordre A - B - C - D - E - F - G - H - I - L
  5. serrage de toutes les vis M1 à 30 Nm
  6. serrage de toutes ls vis M1 de 85°
  7. serrage de toutes les vis M2 à 30 Nm
  8. serrage de toutes les vis M2 de 85°
  1. pour chaque vis centrale, et l'une après l'autre, desserrage puis resserrage à 30 Nm, puis serrage de 65°, puis encore 65° (soit 130° au total) ; une vis après l'autre dans l'ordre A - B - C - D - E - F - G - H - I - L
  2. contrôle des vis M1 à 90 Nm sans les desserrer
  3. contrôle des vis M2 à 90 Nm sans les desserrer
  1. rotation de 15° des vis centrales dans l'ordre A - B - C - D - E - F - G - H - I - L
  2. rotation de 15° des vis M1
  3. rotation de 15° des vis M2

Il n'est pas forcément nécessaire de s'y prendre comme Arsène et le mécano de Charles. A titre indicatif, ce dernier est sur un escabeau, et Arsène ne fait pas loin des deux mètres. Il y en a qui aiment vivre dangereusement !

Tout d'abord, il faut pouvoir mesurer l'angle de rotation de chaque vis, puisque il s'agit d'un serrage angulaire.

Un vieux CD fera l'affaire. Un mini CD a été essayé, mais s'avère peu pratique (précision de lecture insuffisante).

Dans un premier temps, l'idée était d'utiliser un plateau de disque dur, mais l'orifice central est trop grand.

A l'aide du foret conique, le trou du CD est légèrement agrandi jusqu'à passer autour d'un carré 1/2". Juste assez pour y tenir en friction tout en pouvant être tourné pour la mise à zéro (voir plus bas).
Le disque s'insère entre carré conducteur et douille.
Le CD est ensuite gradué avec un rapporteur et un marqueur.
0°, 15°, 65°, 70°, et 85°.
Passage de la clé dynamométrique à 30 Nm.
Un schéma est fait et chaque vis est "pointée" sur le papier après serrage, afin de n'oublier personne.
Serrage angulaire. L'index est un simple fil de fer tenu par un écrou de bride d'injecteur. La mise à zéro s'effectue par rotation du disque autour du carré conducteur de la clé.
Pour la deuxième passe, une bonne rallonge s'impose. Prévoir une couche culotte en cas de gastro. Ça envoie !
© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013