cambouis.com

Bloc-notes - 21 juin 2006

Début de réalisation du faisceau électrique du moteur. Une autre technique d'épissure.

Le nouveau faisceau moteur passera derrière le moteur, tout en haut du tablier, et non plus par l'avant. Moins de câble, et distribution plus logique (en fait, là où sont placés les canalisations de climatisation sur les véhicules qui en sont équipés).

Le faisceau moteur ne comporte pas le câblage de l'alternateur qui aura son propre faisceau (pas encore terminé).

Il amènera de chaque côté, au niveau des passages de roue :

  • un positif en 2.5 mm²
  • un + contact en 1.5 mm²

Ceci afin de faciliter l'installation d'improbables accessoires.

Une technique d'épissure qui marche bien : le câble est dénudé sur une petite longueur en épluchant l'isolant au cutter. Le fil à y raccorder est entortillé autour de cette partie dénudée puis soudé à l'étain. Pour finir, gaine thermorétractable.

Cette technique ne marche bien que pour des fils de 1 à 1.5 mm². Plus petit, le risque est grand d'endommager l'âme avec le cutter. Plus gros, la surépaisseur est trop importante par rapport à l'isolant, et le fil trop difficile à enrouler.

Le chalumeau sorti des oubliettes convient à merveille, plus rapide et plus maniable que le fer (pas de fil à la patte).

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013