cambouis.com

Bloc-notes - 14 juillet 2006

Désassemblage du frein de stationnement.

Nettoyage sommaire sous l'eau : l'âge du véhicule fait que la présence de poussières d'amiante est plus que probable. Pas de soufflette non plus. Séchage au soleil.

Flasque de frein vu côté commande. Les sabots sont repérés pour faciliter le remontage.

Sur l'autre face se trouvent la biellette et le soufflet cache-poussière.
Le récepteur est retenu par un ensemble de trois pièces glissées dans une rainure usinée.
Dépose d'une première plaque de retenue : tournevis et petit marteau.
Ca sort sans difficulté.
Ensuite, le plus simple est de déposer la plaquette élastique se trouvant tout en dessous. Tournevis et marteau également : ceci permet de faire passer facilement les deux petits ergots d'arrêt dont elle est pourvue.
En faisant levier avec le tournevis, elle glisse sans difficulté.
Il ne reste plus que la plaquette principale.
Elle n'est plus retenue, et se sort avec les doigts.

Le récepteur est alors libre, ce qui facilitera un peu la dépose des sabots (on peut alors faire jouer l'ensemble).

En faisant levier avec un tournevis, un premier sabot est sorti de son logement dans le piston.

Le récepteur est déposé.
Traces laissées par les ressorts...
Les sabots sont maintenant déposés sans difficulté.
Mécanisme de réglage, bien encrassé, presque grippé.
Il est fixé par deux vis de l'autre côté.

Désassemblage du récepteur : tout est très sale, la graisse est devenue un ignoble cambouis.

Toutes les pièces sont nettoyées soit sous l'eau, soit dans du white-spirit, puis soigneusement dégraissées et essuyées.

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013