cambouis.com

Bloc-notes - 17 novembre 2006

Usinage d'un plateau de bridage pour le tour à métaux.

Un plateau de bridage est très utile. Mais ce genre d'accessoire est cher pour ce que c'est, et il est possible de le réaliser soi-même.

Relevé de cotes sur le mandrin d'origine et sur le nez de broche du tour :

  • fixation par trois vis M8 disposées à 120° les unes des autres, sur un cercle de 84 mm de diamètre (sauf erreur...)
  • nez de broche avec un épaulement de 72 mm de diamètre et de 3 mm de hauteur pour le centrage
  • alésage de 71.96 à 71.98 mm sur 4 mm de profondeur dans le mandrin : montage serré sur le nez de broche
Ce disque de 210 mm de diamètre va être dressé.
Après dressage, l'outil de coupe est utilisé comme marqueur pour dessiner les cercles et les diamètres.

La surface dressée est de mauvaise qualité. Ce disque, juste tenu par son évidement central, entre en résonance dès que l'outil de coupe vient l'effleurer. Bruit épouvantable, et ondulations : on dirait un vieux disque microsillon.

Ce n'est pas grave : cette face sera la face arrière.

Alésage à 71.98 mm sur 4 mm de profondeur.
Le plateau est ensuite percé de trois trous, taraudé, puis fixé sur le nez de broche.
Cette fois, le disque étant correctement fixé, il n'y a plus de vibrations, et la surface obtenue est correcte. C'est la face de référence. Un repérage est fait de façon à toujours le fixer de la même façon sur la broche.
© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013