cambouis.com

Bloc-notes - 24 novembre 2006

Usinage conique : copie d'un cône Morse.

Il s'agit juste d'expérimenter un peu l'usinage conique en vue de la réalisation d'outils et d'accessoires. La méthode essayée est l'orientation du chariot supérieur, ce qui n'est pas la technique la plus précise. Plus tard, des essais seront faits en décentrant la poupée mobile..

Dressage d'un morceau d'acier rond.
Cette pièce est placée dans le mandrin, sur la poupée mobile.
Il est ensuite centré en plaçant le foret à centrer dans le mandrin du tour. Ceci permet d'assurer un alignement parfait entre l'axe du mandrin et le centre d'usinage du morceau de fer rond.
Le centre, usiné.

Ensuite, un cône Morse n°3 est placé entre le mandrin et le centre qui vient d'être usiné.

Le parfait centrage du cône Morse est en fait impossible avec cette technique : il y a l'erreur due au mandrin lui-même, de l'ordre de 0.05 mm. Pour un centrage parfait, il faudrait un mandrin à mors indépendants.

Un comparateur est fixé à la tourelle porte-outil.

Le jeu consiste à orienter le chariot supérieur pour que la déviation du comparateur soit nulle sur toute la longueur du cône. Le chariot supérieur est alors parallèle au cône.

Le comparateur indique 0.01 mm de variation. Suffisant pour des essais, et surtout assez long à obtenir par essais successifs : il n'y a pas de réglage micrométrique de l'orientation.

L'angle obtenu est faible et doit être très précis. Il n'est pas possible d'effectuer directement ce réglage en se fiant aux graduations.

Un cône est usiné dans un morceau de tirant de pont de Range Rover (acier très agréable à usiner).

Le diamètre est insuffisant pour un vrai cône Morse, mais suffisant pour des essais.

En haut, un cône Morse n°3 (en fait un réducteur 3 vers 2). En bas un cône n°2. Au milieu, le cône expérimental.

On voit qu'il a en gros les dimensions (longueur et diamètre) d'un n°2, mais sa conicité est celle d'un n°3.

Ce cône semble se placer correctement dans une broche CM3. Cependant, sa précision est certainement insuffisante. Le cumul des erreurs doit dépasser les 0.05 mm : l'erreur sur le cône est de 2 x 0.01 mm, auxquels viennent s'additionner les 0.05 mm de défaut de concentricité du mandrin...

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013