cambouis.com

Bloc-notes - 12 mai 2007

Faisceaux électriques presque terminés, et restauration d'un rétroviseur électrique.

Le circuit électrique du VM est hybridé avec celui de la planche de bord du 300 tdi. Le circuit complet n'a pas été récupéré. Que faire d'un ensemble de faisceaux destinés à un engin 4 portes, avec EGR et toutes sortes de saletés sans intérêt ? De plus, il aurait fallu récupérer aussi TOUS les accessoires électriques car le type des connecteurs n'est plus du tout le même.

Donc, il aura quasiment fallu refaire de A à Z tous les faisceaux car en plus pas mal de fils ne passent pas du même côté d'un véhicule à l'autre. Donc gros travail qui aura occupé le début du mois de mai. Si tout ce qui concerne éclairage et signalisation ne change pas de couleur d'un modèle à l'autre, il en va différemment pour pas mal d'accessoires ! Il faut les docs électriques du VM (4 pages illisibles) et du 300 tdi (667 pages dont certaines erronées). Par exemple, à en croire Land Rover, le Range Rover Classic 300 tdi n'a que des feux et clignos droits. Tout en double, mais d'un seul côté. Rien à gauche ! Pratique pour les couleurs de fils.

Pas question de faire des connexions genre bout à bout écrasés à la pince, ou dominos de gougnafier !

Donc, un lot de connecteurs multibroches de diverses formes et capacités, équipés de cosses à griffes à sertir. Du matos pro, quoi.

C'est parti. Ici raccordement avec un faisceau arrière gauche refait à neuf.
Presque tout est câblé et testé. Il faut aussi refaire un rétro électronique droit avec deux abîmés.
L'axe de l'un est cassé, tandis que le capotage de l'autre est abîmé...
Récupération de l'anneau "Self Locking" sur l'axe cassé. Standardisé, mais certainement pas facile à trouver, surtout un samedi. Il prendra un coup de jeune après passage dans l'étau.
Il faut récupérer la fixation et l'axe sur l'autre rétro. Il est scié dans tous les sens pour accéder à son anneau Self Locking. Il est impossible ici de le sortir autrement qu'en le détruisant. Un coup de scie sans rien abîmer de ce qui doit être récupéré (axe et son support de fixation à la portière).
Ça y est.

Mais le sertissage plastique à chaud n'est plus de première jeunesse. A dégager !

Le plastique est très épais à ce niveau. Perçage, fraisage pour passer des vis à tête fraisée. Elles seront rigoureusement invisibles une fois le rétro remonté.
De l'autre coté, écrous normaux côté intérieur, et écrous bas de l'autre (la place manque). La visserie est inox, sauf les deux écrous bas.
Le carter du miroir est enfilé sur l'axe ainsi préparé. Reste à remettre ressort et anneau self locking.
Pour ce faire, tige filetée, rondelles et douille.
Et voilà...

Tout a été graissé à la graisse silicone.

La motorisation du miroir du rétro le plus abîmé. Un petit moteur, deux pignons et un embrayage électromagnétique (solénoïde) qui selon qu'il est ou non activé fait en sorte que le mouvement soit transmis au support de miroir (l'anneau à gauche) par l'intermédiaire de crémaillères. Un ensemble pignon + crémaillère pour chacun des axes (haut / bas et intérieur / extérieur).

C'est un très joli mécanisme, complexe malgré son apparente simplicité. Très ingénieux !

Le rétro restauré va recevoir son miroir. Il est juste clipsé. Il est muni d'une résistance de désembuage.
Obligation de placer des connecteurs plats. Cinq broches en tout. Un de deux broches pour le désembuage et la masse, un autre de trois broches pour le moteur et le solénoïde.
Il faut des connecteurs plats car le passage se fait dans le cadre de vitre à travers des trous oblongs.

90% du nouveau circuit électrique est terminé et testé.

  • éclairage et signalisation
  • jauge à essence
  • essuie glaces
  • lève vitres électriques
  • moteurs de verrouillage des portes
  • rétroviseurs électriques
  • ventilation
  • éclairage intérieur et sa temporisation
  • désembuage arrière

Restent à vérifier (ils sont prêts)

  • faisceau moteur
  • pompes de lave glaces et phares
  • faisceau de préchauffage
  • faisceau de remorque
  • amplificateur d'antenne d'autoradio

Un gros problème cependant : le voyant de freinage au tableau de bord s'allume bien en cas de niveau insuffisant dans le bocal, MAIS PAS QUAND LE FREIN A MAIN EST TIRE. Pas encore trouvé pourquoi !!! Il y a une cochonnerie de diode quelque part.. Peut être elle...

Restent à faire :

  • câblage haut parleurs
  • faisceau "spécial" : Terratrip, compresseur d'air, et bricoles diverses, convertisseur 220 V, néons sous les bas de caisse, lit vibrant, boule à facettes

Côté droit.

Il y a encore un gros bazar, mais la planche de bord et les faisceaux devraient être définitivement terminés sous 48 heures.

Ensuite, carrosserie à finir et peinture à faire. Le plus chiant, quoi. Puis montage des périphériques moteur, et gaz !

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013