cambouis.com

Bloc-notes - 18 mai 2007

Galères lors de la repose du pare brise.

Le joint de pare brise, soigneusement nettoyé, reçoit un mastic bitumineux d'étanchéité. En effet, on constate des points de corrosion surtout en haut du cadre, et un peu sur les montants...

Donc, le produit est appliqué dans la rainure externe.

Et là, une idée stupide : pourquoi ne pas en mettre aussi entre joint et pare brise ?

Le joint est placé.

La planche de bord n'est pas prévue pour un joint classique. Le soft dash est en effet associé à un pare brise collé.

Tentative de faire passer l'arrière du joint par dessus, pour un aspect plus net... Deuxième mauvaise idée.

Ceci a pour conséquence d'empêcher le joint de rester dans l'alignement correct : il est poussé vers l'avant et vers le bas. La vitre est très difficile à mettre en place, et le mastic d'étanchéité s'avère une vraie idée à la noix : impossible de le faire glisser correctement pour bien le placer. Ça colle énormément.

Finalement, il aura fallu :

  • retirer le pare brise
  • nettoyer la rainure du joint
  • nettoyer le bord du pare brise
  • déposer la planche de bord une fois de plus (15 minutes seulement grâce à l'entraînement acquit !).

La dépose de la planche de bord était nécessaire pour éviter celle du joint monté au produit d'étanchéité, et faire passer la lèvre dessous (c'était plus simple !).

Un demi litre de white-spirit et une bonne heure plus tard, le pare brise est reposé classiquement au liquide vaisselle sans aucune difficulté...

Il faudra encore nettoyer ce qu'il reste de ce goudron avant de reposer la planche de bord. Les mains, les outils, la vitre, les montants de pare brise, etc.

Il y a des jours, comme çà...

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013