cambouis.com

Bloc-notes - 20 mai 2007

Dernière galère avec le pare-brise et le soft dash. Le mystère du commodo résolu.

Le pare-brise en place, impossible de reposer correctement la planche de bord. Sur le modèle de RR à pare brise collé dont elle est issue, elle vient au contact de la vitre. La surépaisseur que constitue le joint, environ 10 mm au total, pose un énorme problème.

Sur les anciens modèles, le joint de pare brise comporte une lèvre qui vient se poser sur la planche. Même en la passant par dessous, ça ne convient pas.

Finalement, cette lèvre est découpée au cutter.

Le positionnement est maintenant correct, et le soft dash vient s'appuyer juste en dessous du bord du joint de pare brise (2 ou 3 mm).

Aspect irréprochable, et position correcte de la planche de bord.

Le samedi 19 mai aura entièrement été consacré à ces mises au point...

En passant, un espace inutilisé sous le cubby box.

Par rapport aux anciens modèles, il existe un renfort qui soutient le cubby box. Il leur aura fallu plus de 20 ans pour y penser...

Ce renfort avait naturellement été dessoudé du donneur pour être transplanté sur le receveur.

Il existe un espace vide dont les dimensions sont idéales pour accueillir le convertisseur 12 V / 220 V dont j'ai besoin.

Pour tout démontage quel qu'il soit, j'ai l'habitude de ranger toutes les pièces par groupes fonctionnels dans des pochettes en plastique transparent dûment identifiées au marqueur indélébile.

Et une toute petite pochette était restée au fond d'un carton. Il s'agit des pièces permettant la fixation des commodos sur la colonne de direction.

Les flèches montrent des plans inclinés.

A l'arrière des commodos, dans une zone rectangulaire, se trouvent aussi deux plans inclinés.

 

La pièce plastique vient coulisser dans cette zone sous l'action de la vis. Ainsi, en se déplaçant sur les plans inclinés, elle se serre contre la colonne et assure l'immobilisation des commodos.

Cette information ne figure sur aucune documentation.

Les commodos en place avec le système de blocage et sa vis.

En fait, lors d'un démontage, il ne faut pas extraire la vis, mais simplement la desserrer jusqu'à ce que le bloc de commodos soit suffisamment libre pour coulisser.

Les pièces avaient dû tomber lors du démontage, et avaient été rangées à part... Heureusement, car elle ne sont pas détaillées.

Tout ou presque est désormais à sa place.

Il aura fallu ajuster un peu la position des fixations de la colonne de direction car le cache des commodos venait buter contre l'entourage des compteurs lorsque le volant était réglé en position haute.

L'adaptation du soft dash s'est quand même avérée être une sacrée galère. Entre la modification du tablier, celle du pédalier, la réfection de tous les faisceaux électriques et les divers ajustements, ça doit se chiffrer à 200 heures minimum. Naturellement, ça prendrait 3 ou 4 fois moins de temps maintenant que tous les problèmes et solutions ont connus.

Les faisceaux du compartiment moteur n'ont toujours pas été testés, et ne sont pas à leurs emplacements définitifs. Ce sera probablement encore assez long. Tout doit donner l'impression d'être "d'origine".

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013