cambouis.com

Bloc-notes - 1er février 2009

Désassemblage du moteur de broche, et dépose du manchon de la commande de harnais.

Le moteur, très volumineux et lourd.

Trois tiges filetées tiennent les flasques contre le stator. De flasque supérieur vient avec de légers coups de maillet.

Les roulements sont bruyants et seront remplacés par des modèles étanches.

Extraction de la poulie. Il faut y aller doucement après instillation d'un vrai dégripant (Transyl, le WD40 ne servant absolument à rien).

Quart de tour par quart de tour, en laissant le temps à chaque fois à la poulie de bouger un peu. Opération dangereuse si on est pressé, le risque étant de la fracturer.

Le haut du moteur est plein de poussière. Quelques cadavres de faucheux. Un bien vivant s'en échappe...

Pour atteindre le roulement inférieur, il faut déposer la clavette.

Des traces d'un produit rouge : ça "sent" la Loctite...

La clavette a été particulièrement difficile à déposer, quelques gouttes de produit étant présentes dans la gorge. Un pointeau et de la patience...

Séparation du rotor et du flasque inférieur.
Enfin le roulement peut être sorti.
Un nouveau tas de pièces à nettoyer...

Le carter des poulies comporte deux mécanismes :

  • la commande de frein de broche
  • la commande de harnais

Cette dernière est grippée. Normalement, une bague munie d'un levier permet de monter ou d'abaisser la poulie réceptrice et son arbre pour engager un système de crabot. Mais rien ne bouge. La bague ne peut pas être mise en place, et l'axe de la poulie refuse de monter et descendre. Il y a de multiples traces de dépannage. Ceci semble être un point faible de la machine.

Deux écrous concentriques serrent les bagues intérieure et extérieure d'une paire de roulements.

Accès aux roulements.

La poulie vient toute seule. Mais le manchon porte roulements refuse de bouger pour le moment.

 

Autour, en brun rouge, les garnitures du frein de broche. C'est un frein à tambour dont le tambour est l'alésage de la poulie.
Les roulements sont déposés avec des douilles et un marteau.
Mais le manchon refuse obstinément de bouger.
Dépose des garnitures de frein et de sa came de commande.
Pas mal de traces témoignent de problèmes récurrents à ce niveau.
 
Finalement, instillation de dégripant, jet d'aluminium, et masse de 3 kg.
Le manchon vient enfin, non sans difficulté.

Quatre petits ressorts : deux sont pliés, témoignant d'une rotation du manchon dans son alésage.

La machine a dû en plus tourner sans le levier de harnais...

Les traces dans l'alésage le confirment !

Discussion sur usinages.com : Arrivée de mon Induma à tourelle / page 10

 

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013