cambouis.com

Bloc-notes - 8 février 2009

Désassemblage de la tête. Suite.

Dépose du système de réglage micrométrique (alésage et perçage automatiques).

 

On cherchera à comprendre plus tard, quand tout sera propre.

Une vis et un écrou en haut .

La flèche montre la pièce solidaire du fourreau, et servant à la fois de butée pour les positions extrêmes et d'index pour l'automatisme.

Une vis sans tête en bas.
Un circlip.
La vis sans tête sert de pivot au mécanisme de détente de fin de course. La détente est déposée.
Retour en haut : la vis et l'crou sont déposés. Vient alors un levier de forme particulière : 3 sphères réunies.
La longue vis et les molettes du réglage micrométrique sont déposées par le bas.
Dépose de la pièce servant de butée et d'index.
 
Le fourreau est descendu au maximum pour déposer la descente sensitive de broche.
 
Le ressort de remontée de broche : ce genre de chose est toujours pénible à retendre.

A l'autre extrémité de cet axe se trouve l'embrayage avec le limiteur de couple.

Un circlip à déposer.

La deuxième moitié du mécanisme de limitation de couple, avec une roue creuse.
L'axe peut sortir ; au milieu, le pignon venant s'engrener avec la crémaillère du fourreau.
Une vis sans tête.
Une autre : immobilisation du palier inférieur de l'arbre secondaire de la boîte de vitesses.
Au fond, la vis sans fin entraînant la roue creuse déposée précédemment.
Dépose du palier supérieur de l'arbre secondaire. Il vient facilement, sans forcer.
 
 
Le chiffre frappé à la face inférieure du palier servira à remettre cette pièce dans la même position au remontage.
Une douille oubliée en haut...
Encore une vis sans tête immobilisant un palier.
 
Et une douille (butée de rotation de la tête).

La broche est sortie. Elle force un peu sur les derniers centimètres.

Cette broche semble être dans un état parfait :

  • absence de jeu
  • tourne librement sans accrocher
  • contrôle au comparateur, à l'intérieur du cône ISO 40 : absolument aucune déviation du comparateur ; elle a déjà été révisée (quelques traces visibles). L'opération a été réalisée dans les règles de l'art : le cône d'attachement a forcément été rectifié après remplacement des roulements puisque il n'y a pas de faux rond. Pour bien faire, il faudrait contrôler avec un cylindre étalon ; mais vu le prix de ce genre d'accessoire, et la fréquence d'utilisation...
Il reste encore un machin. Un coup de chasse goupille.
Le palier sort par le haut.
La tige sort par le bas.
Dépose du blocage de fourreau. D'abord le levier.
Vue des deux pièces en bronze venant bloquer le fourreau.
Le système de blocage est sorti.
Levier de commande. Il y a des choses dedans.
 
Nettoyage. Toutes les pièces qui ont été déposées jusqu'à présent ne sont oxydées que de façon très superficielle, et un léger brossage suffit à leur redonner leur éclat d'origine.

Le limiteur de couple. Il sert à couper la transmission pour un effort correspondant à 100 kgf lorsque la broche descend. C'est une sécurité.

Il faudra le rerégler.

 

Discussion sur usinages.com : Arrivée de mon Induma à tourelle / page 14

 

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013