cambouis.com

Bloc-notes - 13 février 2009

Photos du carter de harnais. Nettoyage de la tête.

Un problème (mineur) stupide : une vis cassée (mais qui se dévisse avec les doigts), et deux douilles de centrage qui sont intégralement rentrées dans leurs logements.

Lors du désassemblage, les vis semblaient peu serrées. En fait, ça devait vibrer à cause de l'absence de centrage du couvercle sur le carter. L'axe du petit pignon tourne en effet sur deux roulements, l'un étant dans le couvercle, l'autre dans le carter.

Deuxième douille de centrage.

Lubrification du harnais : le couvercle a un godet huileur dans lequel il faut périodiquement verser quelques gouttes d'huile. La tubulure débouche en regard de la denture du bull gear.

 

Carter du harnais, vue de dessus.

La lubrication de ce genre de machine se fait à huile perdue. Le point le plus bas est le logement du roulement inférieur du petit pignon. Il y a un petit trou d'évacuation au centre. L'huile en excès s'évacue à ce niveau vers l'extérieur.

Les roulements vont être remplacés par des modèles étanches.

Il va donc falloir percer un autre trou d'évacuation.

Aucun passage n'est possible à travers les roulements du bull gear, contrairement aux Bridgeport. Par conséquent, comme il n'y a pas d'huileur en regard de la vis sans fin du bull gear, ni de la broche, la lubrification de ces derniers est nécessairement assurée par graissage. Ceci a l'avantage de ne pas entraîner de particules vers les roulements de la broche.

Carter du harnais, vu de dessous. La flèche montre l'évacuation de l'huile.
Couvercle, vu de dessus.
Couvercle, vu de dessous.

Nettoyage / dégraissage : essai sur deux pièces de la boîte d'avances avec du Décap'Four à la soude.

Très efficace. Dissout également la peinture.

Mesure sur les roulements du bull gear.

Les deux roulements sont serrés l'un contre l'autre par un écrou au niveau de leurs bagues intérieures.

Les bagues extérieures ont des diamètres parfaitement égaux. Les bagues intérieures sont en revanche d'épaisseurs différentes. Sur le premier roulement, les deux bagues sont de même épaisseur. Sur le deuxième, la bague intérieure fait 0.01 mm de moins, mesures au palmer confirmées par marbre et comparateur (le marbre est un modèle époxy-granit à 4 µm de planéité).

Question intéressante : cette différence est-elle voulue, ou bien rentre-t-elle dans les tolérances de fabrication ? Impossible de trouver cette fameuse tolérance sur le net, à moins d'acheter une fortune la norme à l'ISO.

En effet, dans certains cas, les roulements peuvent être livrés apariés pour que leur montage se fasse avec une certaine précharge... Mais ces roulements n'ont aucun marquage particulier...

Espéront que ça aille avec des roulements standard !

 
Elimination de la graisse contenue dans la tête avec du white spirit. Ca pue !

Pénible, et particulièrement salissant.

Normalement, la tête ne reçoit pas de graisse. C'est une lubrification à huile perdue. Mais là, tout a été bourré de graisse par l'un des précédents propriétaires (ou par les gens qui se sont chargés des révisions).

Discussion sur usinages.com : Arrivée de mon Induma à tourelle / page 16

 

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013