cambouis.com

Bloc-notes - 16 février 2009

Polissage de l'aluminium.

Tout ce qui est en aluminium sera poli. Au moins ça ne s''écaillera pas.

Un kit a été commandé chez ThePolishingShop.co.uk, avec en plus une queue de cochon s'adaptant sur disqueuse. En effet, le touret le plus rapide disponible tourne bien à 2800 trs/m, mais ne fait que 350 W. C'est très insuffisant.

C'est le cache du système de descente automatique de broche qui va servir de cobaye. La surface n'est pas très belle.

Naturellement, à moins d'avoir une disqueuse à variateur, les 10000 trs/mn de ce genre d'engin sont beaucoup trop rapides. Sur la photo, c'est une polisseuse lustreuse, également à variateur. Vitesse maximum 3000 trs/mn, puisssance 1200 W.
Dégrossissage avec la meuleuse droite. Délicat, car ça a tendance à créer des plats.

Puis polissage.

Ensuite, le flasque supérieur du moteur. (la surface n'a pas été nettoyée et est un peu terne)
Prépolissage du stator.

Polissage.

D'autres pièces en aluminium : les lèche glissières. Les feutres sont à remplacer. Mais, surtout, le métal moulé est manifestement une sorte de zamac complètement pourri ! Heureusement, ce sont des pièces qui seront faciles à refaire une fois la fraiseuse remise en route.
 
Moteur terminé.
Décapage du carter des poulies à l'aide d'un dérouilleur pneumatique. Une énorme quantité de mastic. La fonderie est assez grossière. Il va y avoir du travail !

Discussion sur usinages.com : Arrivée de mon Induma à tourelle / page 17

 

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013