cambouis.com

Bloc-notes - 13 mars 2009

Réassemblage de la boîte d'avances.

La peinture avance petit à petit. Certains éléments sont secs. En particulier la boîte d'avance longitudinale.

Remontage d'un joint spi neuf pour l'arbre moteur.
Roulements à billes neufs pour les extrémités des arbres de boîte en bas du carter. Après quelques hésitations, j'ai décidé de laisser les joints des roulements. En effet, ils sont au point le plus bas de la boîte, et verront s'accumuler impuretés et humidité.

Et j'ai oublié de réaliser un trou fileté pour la vidange...

En effet, la vidange se fait normalement en enlevant les couvercles sous les roulements et en laissant l'huile s'écouler à travers ces derniers.
Les roulements sont serrés dans leur logement par des capots qui devront être montés avec des joints papier de 0.3 mm d'épaisseur, épasiiseur déterminée par mesure.

Remplacement du roulement à aigulles de l'arbre secondaire.

L'arbre secondaire (qui sert aussi d'axe à un ensemble composé d'une roue creuse et des deux pignons des vitesses lentes et rapides).

  • écrou
  • une butée à billes dont un des chemins n'est pas visible car monté en force sur la roue creuse.
  • la roue creuse et ses deux pignons lent/rapide
  • rondelle bronze
  • groupe des pignons secondaires (mal représentés sur la photo)
  • et bien sûr l'arbre au bout duquel se trouve un pignon conique (renvoi d'angle). Ce n'est pas visible car ça n'a pas été démonté : le pignon conique est monté sur un moyeu auquel il est solidarisé par 4 ressorts et billes constituant un dispositif limiteur de couple)
Le remontage des organes demande un peu de méthode. Je commence par l'arbre secondaire. En principe ça devrait marcher, mais ce n'est pas une certitude. On verra bien.

Le carter de la boîte est posé verticalement. Les éléments sont empilés les uns sur les autres, puis seront embrochés par l'arbre.

Butée à billes.
Ensemble roue creuse et pignons rapide / lent.
Rondelle bronze puis groupe des pignons secondaires.
Et enfin l'arbre ; l'écrou côté roulement est serré à la clé à chocs.
L'arbre de sortie, qui est directement connecté à la vis mère d'un côté et au volant de manoeuvre de l'autre, doit être réglé.
On le voit ici désassemblé, juste avant remplacement des roulements. L'écartement entre les deux pignons menés (sélection avant / arrière) est réglé par une bague filetée (visible à droite juste à gauche du roulement). Cet écartement détermine le jeu entredents lorsque l'arbre est monté en place. Les nouveaux roulements sont étanches, contrairement à ceux d'origine.

Le réglage se fait comme suit, par essais successifs. Les roulements des extrémités ne sont pas calés axialement, mais simplement serrés dans des demi-paliers. Il faut donc à chaque essai :

  • régler la position de la bague filetée pour déterminer l'écartement des pignons

  • déplacer l'arbre axialement pour répartir équitablement le jeu entredents

  • vérifier le jeu puis s'assurer qu'il est réparti et suffisant pour que ça tourne sans grogner. A vue de nez, ou plutôt à l'oreille. Ca doit faire tic-tic et pas clac-clac, et en faisant tourner le tout il ne doit surtout pas y avoir de grognement (révélateur d'une précontrainte des pignons qui doit absolument être évitée)

Une fois le réglage obtenu, la vis sans tête peut être serrée pour bloquer la bague filetée (le filetage est protégé par de petites pastilles de bronze).

Discussion sur usinages.com : Arrivée de mon Induma à tourelle / page 22

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013