cambouis.com

Bloc-notes - 6 avril 2009

Repose du kill skirt.

Entre la fonderie et le fourreau de broche, on aperçoit un cylindre de tôle. On remarque aussi deux vis qui semblent ne servir à rien...

L'alésage de la tête présente deux parties :

  • la partie basse, finement rectifiée (au second plan)
  • la partie haute, plus large et brute d'usinage
Le kill skirt, littéralement jupe de foureeau (et non jupe fourreau) est la pièce de tôle visible à gauche sur la photo.
Le fourreau de broche présente une rainure en regard de chaque taraudage.
Sans cette jupe, à partir d'environ la moitié de la course de la broche, n'importe quoi - de préférence des copeaux et du liquide de coupe - peut passer à l'intérieur et envahir les roulements de la broche.

La jupe a été redressée ; elle était un peu abîmée.

(sur la photo, la broche est descendue au maximum)

La broche étant en position haute, la jupe est introduite dans l'espace libre situé entre fourreau et alésage de la tête. A l'aide d'un marqueur, les positions des deux rainures vues plus haut sont reportées sur la jupe.

Ensuite, de petites encoches sont faites à la cisaille, et des languettes d'environ 2 mm sont rabattues vers l'intérieur. Elle viendront se placer dans les rainures du fourreau.

La jupe est replacée avec les languettes à la partie basse. Les deux vis sont reposées une fois la jupe poussée à fond vers le bas.

Explication du fonctionnement :

Lorsqu'on descend la broche, à mi course environ, les têtes des vis accrochent les languettes et entraînent la jupe vers le bas.

L'ouverture est occultée, protégeant l'intérieur de la tête et les roulements de broche.

Lors de la remontée, le bas des rainures du fourreau vient pousser les languettes de la jupe vers le haut. En réalité, il y a friction sur le fourreau et la jupe a tendance à remonter plus que nécessaire. La pièce en bronze du mécanisme de vis sans fin l'empêche de remonter plus haut.

Il y a un incident classique sur les Bridgeport : lors de la descente, les ergots usés passent au dessus des têtes des vis. La jupe est alors libérée et vient bloquer la remontée en se logeant entre le haut du fourreau et le mécanisme de vis sans fin.

Cette panne bénigne nécessite simplement de déposer le moteur puis le bull gear.

Une jupe neuve de Bridgeport vaut 15 à 30 $ aux USA. Bien cher pour un morceau de boîte de conserve. Celle-ci, passablement abîmée, a été reformée à l'aide d'un marteau de carrossier sur un morceau de rond de 80 mm de diamètre faisant office de tas. Comme les ergots étaient usés, ils ont été refaits par la méthode exposée plus haut. 2 mm de protection ont été perdus en extension maximum. Ce n'est pas gênant, et au besoin on peut placer une cale en bas de la tige filetée micrométrique afin de limiter la course, ou alors éviter de descendre au maximum - ce qui ne peut arriver qu'en perçage puisque on ne fraise jamais broche sortie au maximum.

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013