cambouis.com

Bloc-notes - 24 avril 2009

Repose du chariot transversal.

Le transversal est remis en place.
Détails du montage de la vis. Contrairement aux Bridgeport, elle n'est pas centrale, mais située sur le côté. C'est plus simple, mais ça doit induire un couple de déversement non négligeable. Intutivement, ça semble moins précis. Mais après tout les tours ont généralement leur vis mère déportée, et ça ne gêne personne !

Le guidage en rotation est assuré par un palier directement alésé dans la fonte, et sur lequel débouche un huileur à bille. L'huile en trop s'écoule vers les butées à billes.

Côté vis, une butée à billes, une douille creuse (dont la profondeur est inférieure à l'épaisseur de la butée), une rondelle de freinage et deux écrous à créneaux (celui situé contre la douille a été oublié !). Ceci permet d'assurer la précharge des butées et de la protéger des débris et poussières.
Côté volant, une autre butée à billes. On remarque une rainure recevant le doigt d'indexation de la rondelle frein.

Le tout préréglé. La rondelle frein n'a pas encore été rabattue. Mais comme un écrou a été oublié, il faudra tout redémonter...

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013