cambouis.com

Bloc-notes - 24 mai 2009

Armoire électrique : début.

Une alim 24V, un Altivar 28, quelques contacteurs, etc. De la place en réserve pour deux petits variateurs : un pour l'avance X, et un autre pour la motorisation du Z, particulièrement pénible (80 tours de manivelle pour 100 mm !!!!).

Petite déception : le moetur aime pas vraiment au dessus de 95-100 Hz. Mes autres moteurs s'en tamponnent le coquillard. mais ils n'ont pas 40 ans...

Arrêt type 1 pour la broche, 0 pour le reste. Gestion par Preventa XPS-AT de l'arrêt d'urgence.

La pompe d'arrosage reçoit un condo, les tests ont montré que c'est très largement suffisant.

Pour enfoncer un peu plus le clou à propos de la légende urbaine qui veut qu'il est interdit de monter un contacteur entre un varia et un moteur. Sur l'Altivar 28, qui n'est pourtant pas tout jeune, il est écrirt "en cas d'utilisation d'un contacteur aval, paramétrer OPL à OAC". Sinon on est emm. par un code erreur. Ca supprime la détection de perte de phase en sortie, ou l'ouverture du contacteur. C'est pas dans les docs du net, c'est sur la notice papier. :A propos des codes d'erreur.

Sinon, on trouve dans le paramétrage :

  • OPL Permet la validation du défaut perte de phase du moteur.
    (Régler OPL à OAC en cas d'utilisation d'un sectionneur entre le variateur
    de vitesse et le moteur. La détection triphasée sera désactivée)
  • no : fonction inactive.
  • YES : fonction active.
  • OAC : Détection monophasée uniquement.


Donc suffit d'acheter du bon, et pas de la daube à deux balles si on veut un arrêt en catégorie 1, ou commuter ce qu'on veut quand on veut. Ou se faire un réseau tri à partir d'un varia. Ou alimenter une armoire tri au grand complet à partir du mono.

J'ai aussi un Danfoss de 15 ans d'âge qui le permet. Mais c'est aussi du bon matos.

Pour l'arrosage, ça tombe pile poil : quelques machins en fonte qui font très exactement la longueur nécessaire. pas belle, la vie ?
Robinet d'arrêt.
 
Et l'astuce du siècle. On trouve (fort cher) des accessoires pour régler rapidement l'arrêt de descente automatique des fraiseuses à tourelle. Voir par exemple les vidéos du MIT sur la Bridgeport.

Deux ou trois dizaines de dollars.
Pour les commandes, des boîte de dérivations un peu aménagées feront l'affaire, au moins provisoirement.
© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013