cambouis.com

Serrures de porte et de hayon : nettoyage, remplacement, et adaptation à une clé particulière

On peut être confronté à différents problèmes avec des serrures anciennes. Entre autres : leur encrassement, leur usure, leur remplacement. Cet article explique également comment modifier une serrure pour l'adapter à une clé particulière, sans passer par le fabriquant.

Sommaire

Généralités

Il est facile de nettoyer une serrure encrassée. Pour mémoire, il ne faut jamais lubrifier une serrure sous peine d'en perturber ou bloquer le mécanisme en raison des saletés qui ne manqueront pas d'être agglutinées par le lubrifiant. A la rigueur, un produit nettoyant / dispersant très fluide comme le WD40 suivi d'un coup d'air comprimé peut convenir pour tenter d'adoucir une serrure difficile à manoeuvrer, mais il est préférable de démonter complètement le mécanisme et de nettoyer et vérifier individuellement chaque pièce.

On peut aussi se retrouver avec un véhicule ancien dont les serrures, usées, ont été remplacées au fil du temps et des propriétaires. Dans le pire des cas, on aura alors besoin de quatre clés : contact, porte conducteur, porte passager, hayon. Il est possible d'adapter chaque serrure à la clé de contact. On trouve sur le site STAINLESS WINGS - Amicale DeLorean un article intitulé Conversion One-Key qui expose une méthode pour y parvenir. En fait, je ne suis pas partisan à 100% de la technique mise en oeuvre par l'auteur. Elle peut s'avérer utile, mais il y a plus fin (cf. infra).

Un autre problème est l'usure de la serrure de porte côté conducteur. C'est celle qui est la plus sollicitée, centralisation ou pas. Sur mon Range Rover, elle est dans un état tel que quatre clés différentes arrivent à l'ouvrir sans difficulté. Je ne serais pas surpris qu'une lime à ongles en soit capable !

Les serrures à paillettes

C'est ce type de serrure qui équipe la plupart des automobiles. Le principe en est très simple.

Inutile de se casser la tête, le site LockPickingFrance.org offre explications et animations. Impossible de faire plus clair et plus concis que cet article sur les serrures à paillettes ! Le style littéraire est un peu déroutant, l'auteur n'étant pas français.

Petit détail qui a son importance : il est facile de reproduire une clé de Range Rover (ou autre) à partir d'une simple photo (voir plus bas les explications concernant l'adaptation d'une serrure à une clé donnée). Il est bien évident que toutes les clés dont les détails sont visibles dans cet article sont destinées à la poubelle...


Serrure de porte de Range Rover AM 1990 : 8 paillettes

Seule une partie de la clé est utilisée par les serrures de porte et de hayon. 8 paillettes contre 10 pour le contact.


Barillet de "Neiman"

Placée dans une serrure de porte, on voit que la clé est nettement plus longue que nécessaire.


Seule une partie de la clé est utilisée par une serrure de porte

Dépose des serrures de portes sur Range Rover Classic

C'est une opération très simple, mais pas forcément facile pour tout le monde. Pas pour des questions d'habileté, mais simplement parce que l'accès y est très réduit. Il faut avoir de petites mains et il vaut mieux ne pas avoir des des avant bras à la Popeye.

La serrure se trouve au niveau de la zone cerclée de rouge sur la photo ci-dessous. On remarque un peu en dessous une fenêtre ronde découpée dans la tôle de l'armature de porte. Pour accéder à la serrure, on doit introduire l'avant bras par l'ouverture encadrée (carré rouge), et passer un outil pour retirer un clip. Pas très facile d'accès.


Accès à la serrure (porte passager d'un RR AM 1990 2 portes

La photo suivante est plus explicite quant à la situation de la serrure. En fait, il s'agit de la porte conducteur, et elle a subi une découpe de façon à faciliter l'accès. C'est une découpe classique pour ceux qui sont équipés de gros bras prolongés de grosses paluches. Il s'agit là d'une fenêtre découpée en concession lors d'un remplacement de serrure. On peut remarquer que le travail est propre. Ceci ne nuit pas à la solidité de la porte.

La serrure est maintenue en place contre la "peau" de la porte par un clip. Ce clip est caché entre ladite peau et le renfort horizontal au travers duquel passe la serrure.


Position de la serrure


Le clip de retenue de la serrure

Il faut d'abord déconnecter la tringle. Il suffit de tirer dessus avec un crochet. En l'occurence, une clé à pipe de 12 ou 13 fera l'affaire. On peut aussi y arriver avec les doigts si on n'a pas de trop grosses mains.


Déconnection de la tringle

Une clé à pipe de 8 permet de tirer sur le clip. Le bras est passé par l'ouverture située en bas de la porte (cf. supra). Ensuite, il n'y a plus qu'à déposer la serrure par l'extérieur. Les stators des serrures de portes sont interchangeables. En revanche, il y a un barillet gauche et une barillet droit. Un système de détrompage interdit l'interversion des barillets, et ils sont marqués : LH (left hand) pour gauche, RH (right hand) pour droite.

La repose se fait dans l'ordre inverse. Avant de replacer le clip, on aura intérêt à en resserrer un peu les branches car elles ont tendance à s'écarter lors de la dépose. Un morceau de bois de quelques centimètres de large et de 5 mm d'épaisseur permet de pousser droit tout en écartant tout risque de déformer le Birmabright.


Dépose du clip

Dépose de la serrure de hayon sur Range Rover Classic

Démontage, nettoyage et remontage


Serrure de porte

Le barillet est maintenu dans le stator par un clip. Il suffit de le faire sauter pour désassembler la serrure.


Serrure de porte, côté intérieur

Lors du démontage, il est préférable de laisser une clé en place afin d'éviter l'éparpillement des ressorts et des paillettes.

  1. rotor (barillet)
  2. joint torique
  3. stator
  4. rondelle élastique
  5. rondelle
  6. levier sur la rotule duquel s'articule la biellette commandant le verrou
  7. clip


Serrure désassemblée

On peut alors démonter le barillet en sortant paillettes et ressorts. Ces derniers sont très fins et fragiles ; il faut faire attention à ne pas les déformer. Brucelle ou précelles sont souhaitables, mais une épingle, grâce à sa tête, peut aussi faire l'affaire.

Les paillettes sont montées alternativement d'un côté et de l'autre. Celles situées à l'extrémité sont montées tête bêche dans la même fente. L'une des deux (celle située en position extrême) a un ergot différent.

Il n'est pas indispensable de repérer les paillettes. Il est facile de retrouver leur position. En en modifiant l'ordre, et en les retouchant éventuellement à la lime, on pourra adapter la serrure à une autre clé. Voir plus loin dans le texte.


Démontage du rotor

Ensuite, nettoyage par trempage ; ici dans du Transyl, nettement plus efficace pour cet usage que le célèbre WD40. Une serrure bien encrassée a des ressorts et des paillettes pleins de saletés, et peut même rester en position ouverte après retrait de la clé : c'est la raison pour laquelle il ne faut surtout pas la lubrifier, que le lubrifiant soit solide, liquide, ou visqueux. Il est bien sûr exclu de nettoyer les ressorts à la brosse. C'est leur mort assurée. Éventuellement au pinceau "poil de martre", et encore...

Pour le remontage, il suffit d'exécuter les mêmes opérations en sens inverse. Le plus facile est de replacer d'abord les paillettes et ressorts les plus proches de la fente d'introduction de la clé : cette dernière est enfoncée progressivement de façon à maintenir les éléments qui viennent d'être remis en place.


Nettoyage par trempage.
Malgré la couleur et le verre, ce n'est pas une téquila curaçao !

Analyse des clés et des paillettes

La clé présente un profil qui va appuyer sur les paillettes. Ces dernières, pour les portes et le hayon, sont au nombre de huit. Il est facile de repérer les zones correspondant à chaque paillette. Elles sont numérotées de 1 à 8 sur la photo ci-dessous.


Profil de la clé

La comparaison de différentes clés fait apparaître 4 niveaux possibles pour chaque zone. Il y a donc un total de 4 puissance 8 combinaisons, soit 65536 possibilités pour une serrure de porte ou de hayon. Pour le barillet de contact, deux paillettes supplémentaires portent ce nombre à 1 048 576.

En réalité, toutes les combinaisons ne sont pas utilisables. Par exemple, il serait absurde d'avoir un profil plat (ce qui correspond à une clé vierge), un profil avec un seul "creux", ou encore une clé taillée au maximum sur une grande partie de sa longueur. La serrure serait trop facile à crocheter.


Comparaison de quelques clés

On peut représenter une clé sous la forme d'une série numérique. Ici, 4 lignes de niveau sont dessinées, numérotées de 0 (vierge) à 3 (profondeur de taille maximum). Les emplacements correspondant aux paillettes des clés de portes et de hayon sont numérotés de 1 à 8.

Cette clé pourrait donc se définir selon le code suivant : 2 / 2 / 1 / 2 / 2 / 1 / 0 / 0

Ce "code" est tout à fait personnel, et n'a été défini que dans le but de recréer des barillets en fonction d'une clé donnée.


Codage d'une clé

Les paillettes peuvent être triées en fonction de la position de la zone de contact avec la clé. On retrouve donc :


Paillettes de serrure

Les paillettes du Neiman sont différentes, et ne se sont pas interchangeables avec celles des serrures de portes et de hayon.


Paillettes de Neiman

Adaptation d'une serrure à une clé

Il y a des cas où l'on a besoin de remplacer une ou plusieurs serrures, mais il est désagréable de s'encombrer de clés supplémentaires. Bien sûr, il est possible de commander une serrure en fonction d'une clé. Mais ce service est facturé assez cher. M'étant renseigné il y a quelques années, on m'avait annoncé un prix de l'ordre d'une centaine d'euros par barillet !

Une fois qu'on en a compris le fonctionnement, on peut adapter soi-même une serrure, neuve ou de récupération, à n'importe quelle clé. Il y a deux façons d'y parvenir, et il faudra sans doute combiner ces deux méthodes :

On pourra aussi récupérer des paillettes sur des serrures sans clé (il serait malvenu pour un casseur d'en exiger un prix élevé dans la mesure où la demande est nulle sur ce genre d'objet !).

 

Réorganiser les paillettes : il suffit de trier les paillettes par type (cf. supra). Elles se distinguent par la hauteur à laquelle a été mis le coup d'emporte pièce lors de leur fabrication. La clé vient appuyer sur la zone désignée par la flèche. On cherchera donc à replacer les paillettes en fonction du profil relevé sur la clé. A titre de vérification, il suffit de placer la paillette dans le rotor, puis la clé, et de s'assurer qu'elle ne dépasse ni d'un côté, ni de l'autre.

 

Modifier les paillettes : on peut jouer sur la hauteur H de l'évidement. Selon le code décrit plus haut, on pourra faire les transformations suivantes :

  • type 3 vers types 2, 1, ou 0
  • type 2 vers types 1 ou 0
  • type 1 vers type 0

Réorganisation et modification des paillettes devraient déjà permettre d'approcher le résultat escompté. Un peu de réflexion, quelques essais en regardant ce qui se passe paillettes et clé en place ; rien de bien difficile. Le seul problème est la première paillette dont un seul exemplaire est présent dans une serrure. Soit elle convient, soit il faudra la modifier.

Un exercice de mathématiques intéressant serait de calculer, en fonction des informations ci-dessus, et en tenant compte d'une répartition gaussienne des types de paillettes, la probabilité que l'on a de reconstituer une serrure pour une clé quelconque, d'abord par simple réorganisation, ensuite en réorganisant puis modifiant une, puis deux paillettes et ainsi de suite...


Hauteur H : c'est elle qui définit la paillette

Un petit coup de lime bien placé permet de transformer une paillette d'un type donné en une autre de type "inférieur". Il faut y aller doucement, et procéder par essais et corrections : l'écart entre deux paillettes de types successifs n'est que de l'ordre du millimètre.


Modification d'une paillette

Dans le cas ci-dessous, la serrure a pu être adaptée par réorganisation / modification. C'est une chance, car la clé est celle du nouveau Neiman !


Barillet adapté à une clé qui ne lui était pas destinée

La photo suivante illustre un cas défavorable. Les deux premières paillettes dépassent du côté de leur ressort. C'est le cas dans lequel la hauteur H (cf. supra) est insuffisante. Une modification de H est impossible. On alors trois choix :

Mais ceci a des conséquences :

Si l'on supprime une paillette, quatre clés différentes pourront ouvrir la serrure. Si une paillette dépasse d'un "cran", et qu'on la meule, alors deux clés différentes correspondront. Si on meule de deux "crans", se seront trois clés.


En dernier recours, meulage de ce qui dépasse

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 17 juillet 2013
page ajoutée le 12 mai 2008
dernière révision le 12 mai 2008