cambouis.com

Isolation du toit

On a coutume de dire qu'un Land Rover est climatisé en hiver et chauffé en été...

Sommaire

Généralités

Par ailleurs, le toit, s'il n'en est pas déjà pourvu, pourra recevoir un isolant phonique afin de réduire les résonances et donc le bruit, surtout dans le cas d'un Diesel.

Rappel sur le principe de l'isolation thermique

Lorsqu'on isole, il faut garder présent à l'esprit que le matériau d'isolation ne doit pas être tassé. La partie située entre les couches externes de film aluminisé doit conserver une lame d'air pour jouer son rôle de façon efficace.

Les côtés de l'habitacle sont moins intéressants à isoler. En effet, il existe toujours un important "vide sanitaire" entre caisse et carrosserie. Par contre, la pose d'un film sur les vitres et l'utilisation de rideaux isolants sont intéressantes. Le coût de l'opération est assez élevé à la lecture des catalogues d'accessoiristes.

L'isolation phonique du toit

Comme il est dit plus haut, il s'agit de réduire les résonances. Ceci est obtenu par la mise en place de plaques d'un matériau bitumineux assez dense. Au niveau du toit, sur ce Range Rover, les plaques d'origine étaient durcies et décollées, pendant lamentablement jusqu'à venir toucher l'envers du ciel de toit. Il est possible de les ramollir pour les recoller après les avoir préalablement chauffées - modérément - avec un décapeur thermique réglé à la température minimum : le flux d'air doit rester supportable par la main. Cependant, le fait que le matériau durcisse de nouveau dès son refroidissement suggère qu'il est temps de le remplacer : l'amortissement des vibrations est d'autant meilleur que le matériau est mou. On peut s'en procurer dans n'importe quel magasin de fournitures automobiles sous forme de plaques à découper aux dimensions voulues. Voir par exemple chez les distributeurs de la marque Restagraf'®.

Ce matériau dont le rôle principal est d'amortir les vibrations de la tôle joue également un petit rôle d'isolant thermique, car c'est un mauvais conducteur de chaleur. La tôle qui en est recouverte transmettra moins de chaleur à l'air qui est en dessous.


Matériau absorbant phonique : plaques noires

L'isolation thermique du toit - Méthode n°1

Il s'agit d'interposer entre ciel de toit et toit une couche l'isolant. Cet isolant, très utilisé en bâtiment, caravaning, camping car, nautisme, est constitué de deux couches de polyéthylène aluminisé entre lesquelles se trouve une sorte de textile non tissé très aéré. Ce sandwich réfléchit la chaleur (aluminium), et empêche sa transmission (lame d'air). Il en existe de différentes épaisseurs. On aura intérêt à en récupérer une chute plutôt qu'à en acheter un rouleau. En effet, un rouleau de 10 mètres en qualité classique (7 couches) vaut tout de même en moyenne 180€ au prix de détail. Penser à en garder un peu après avoir isolé sa toiture...

L'opération est en elle même triviale, mais, dans la mesure où cette couverture isolante reste parfaitement invisible, on ne résistera bien sûr pas au plaisir égoïste d'en fignoler les moindres détails. C'est ce dont il est question ici...

Déposer le ciel de toit puis découper l'isolant en laissant une marge de 5 à 10 centimètres tout autour.


Découpe de l'isolant

Pour les essais, avant la découpe définitive, il est prudent de rabattre les bords, de les maintenir grâce à de l'adhésif pour masquage (accessoire de peinture), puis de présenter le tout sur le ciel de toit pour vérifier la bonne adaptation.


Contrôle des dimensions avec du ruban adhésif...

Le maintien provisoire peut également être réalisé par des pinces à linge.


...ou avec des pinces à linge

Après découpe, les bords pourront être laissés tel quels. Mais il est préférable de les fermer, ce qui améliore l'efficacité de l'écran thermique.
Une solution simple et rapide est de laisser déborder une des deux couches aluminisées, et de la rabattre. Elle est alors fixée par de l'adhésif aluminium pour gaines d'isolation. Le résultat obtenu est visuellement très propre.


Comment préparer les bords

Les angles ont été coupés à l'avant pour ne pas gêner la remise en place des vis de fixation des pare soleils.


Découpe des bords

Pour les arrondis, effectuer des découpes en éventail. Les languettes seront d'autant plus étroites que le rayon à obtenir est petit.


Découpe des arrondis

Le résultat obtenu est très propre. Une méthode comparable permet de réaliser les découpes nécessaires pour le passage des plafonniers.


Un arrondi terminé

Une fois les bordures réalisées, placer la couverture ainsi obtenue sur le ciel de toit. Comme on va retourner l'ensemble, il est nécessaire de la fixer grâce à du ruban adhésif de masquage qui sera retiré ensuite.


Mise en place pour découpe des plafonniers

Une fois l'ensemble retourné, marquer le centre de chacun des plafonniers. Tracer un cercle un peu plus large que le logement du plafonnier.


Marquage de la position des plafonniers

Une découpe en parts de gâteau sera effectuée de façon à rabattre les secteurs, et obtenir une bordure propre.


La découpe doit être faite en étoile


Découpe des secteurs, ici au nombre de huit


On élimine les parts de tarte sur une des faces


Le "tissu" est lui aussi éliminé


On rabat les secteurs et on les colle
avec de l'adhésif aluminium, en fermant ainsi le bord.


Le résultat obtenu est propre

Le résultat obtenu est propre.


La couverture terminée

L'isolation thermique du toit - Méthode n°2

Au lieu de placer l'isolant sur le ciel de toit, il est fixé directement au toit. Des bandes sont préparées selon la méthode exposée plus haut. Elles sont collées sur les renforts transversaux (adhésif aluminium), et glissées entre toit et caisse sur les côtés.


Pose d'isolant à même le toit

Il ne reste à isoler que la partie située au dessus du pare brise. Pour un RR Classic, il faut préparer un rectangle présentant un bord curviligne afin d'épouser le contour du toit.


C'est fini


Détail à l'avant


Détail à l'arrière

L'isolation thermique du toit - Combinaison des méthodes n°1 et n°2

Rien n'empêche de combiner les deux méthodes décrites ci dessus. On a alors, avec deux épaisseurs de matériau 7 couches, l'équivalent d'une épaisseur de matériau 11 couches !


Double isolation

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 18 juillet 2013
page ajoutée le 15 juin 2004
dernière révision le 25 mars 2005