cambouis.com

Outil de positionnement pour joint spi intérieur de moyeu

Le joint spi situé du côté interne du moyeu, c'est à dire contre la base de la fusée, est un peu particulier. Sa version actuelle doit être enfoncée de façon à ce que son corps soit 4 mm en dessous du plan du moyeu. Un outil de positionnement permet à coup sûr de le placer correctement et avec une excellente précision

Sommaire

Le joint et son positionnement dans le moyeu

Le joint spi situé du côté interne du moyeu, c'est à dire contre la base de la fusée, est un peu particulier. Sa version actuelle doit être enfoncée de façon à ce que son corps soit 4 mm en dessous du plan du moyeu ; il est monté en retrait. Ceci est dû à sa nouvelle conception : il comporte une lèvre cache poussière (flèche rouge) qui effleure la base de la fusée. S'il est trop enfoncé, cette lèvre devient inefficace. S'il ne l'est pas assez, elle perturbera le réglage des roulements et subira une usure accélérée.


Le joint spi intérieur en situation

Le positionnement des joints spi des moyeux Land Rover fait l'objet de conseils étranges comme de les monter à l'envers (grandes lèvres vers l'intérieur du moyeu), ou de les enfoncer totalement, ou encore de les monter à ras de leur logement. Certain consultent même les horoscopes et les parapsychologues lisant l'avenir dans les tripes à la mode de Caen. Il n'y a qu'une seule façon de s'y prendre, et les instructions figurent sur le joint FTC 4785 lui même.

Cette référence remplace depuis plusieurs années déjà (au moins quatre) les anciens joints FTC 2783 et FRC 8221 qui n'existent plus que dans de vieux stocks de rossignols adaptables d'origine incertaine, et sur d'antiques moyeux jamais révisés arrosant copieusement les disques de frein. Ah oui... c'est vrai... un Land, ça fuit et ça freine pas... Alors à quoi bon remplacer les joints et les monter correctement ?

Deux phrases en caractères majuscules, bien mises en évidence, sont visibles sur le joint neuf d'origine fourni par le réseau de la marque et par les revendeurs indépendants :

THIS WAY TO STUB AXLE (1)

FIT TO DEPTH 4 MM (2)

Grâce aux outils linguistiques de Google, on en obtient une traduction qui ne laisse aucun doute quant à la deuxième instruction. La première par contre ressemble plutôt à un cadavre exquis produit par quelques dadaïstes séniles découvrant Timothy Leary et la création psychédélique.

DE CETTE FAÇON DE DÉRACINER L'AXE (en Gogol)
>>> CETTE FACE VERS LA FUSÉE (1) <<<

ADAPTER A LA PROFONDEUR 4 MILLIMETRES (2)

Donc, n'importe quelle personne munie :

et donc accessoirement, en cas de difficultés avec l'anglais :

Bref, tout bipède autre qu'une poule et muni des équipements de base - et éventuellement des options suscitées - a le mode d'emploi à disposition sous les yeux. Tout simplement sur le joint lui-même.

Il y aura bien sûr toujours des gens pour donner un sens différent à ces instructions claires et précises, fournies par le fabriquant... Mais il est certain que ce n'est pas en matant les nichons de la voisine qu'on arrivera à les lire ! Et après ça, on pourra toujours se pignoler sur le serrage des roulements qui vont avaler joyeusement toutes les saletés qui entreront à la première occasion par le joint vite détruit, surtout en tout terrain. Ce n'est pas un hasard si Land Rover a revu il y a déjà un moment la conception de ses joints. Mais les pilotes de trottoirs par contre n'y verront sans doute rien d'autre que les légendaires fuites des Land, et qui ne sont bien souvent que les conséquences d'un mauvais entretien effectué tant bien que mal par des mécanolandistes débutants, peu doués, et au sens paléo-mécanique aussi aiguisé que le genou gauche de ma grand-mère (le droit coupait encore moins bien, mais je ne voudrais pas être blessant). Paix à leurs âmes. Celle de ma grand-mère bien sûr, mais aussi celle du pauvre joint monté par des bricoleurs du dimanche. Ce qui me donne d'ailleurs l'occasion de conseiller le lundi - sauf férié - pour ce genre d'opération. Les chances de réussite n'en seront que meilleures. C'est la raison essentielle qui m'a poussé à choisir le lundi pour le bidouillage dominical, et le dimanche pour me remettre du vendredi soir.


La preuve en images...

Réalisation d'un outil de positionnement

Placer le joint 4 mm en dessous du plan du moyeu n'est pas très difficile, mais avec quelques vieux roulements, on peut réaliser très rapidement un outil permettant de gagner beaucoup en précision et rapidité. De plus, il permet d'éviter tout risque d'endommager le joint.


L'outil est une sorte de bague avec un épaulement de 4 mm

Pour quelqu'un disposant d'un tour, ou pouvant y avoir accès, il est très simple de réaliser un outil de ce genre. Sinon, il y a de fortes chances que ce qui est nécessaire se trouve au milieu de la boîte où l'on prend soin de conserver toutes les pièces mécaniques usagées dans l'espoir - parfois comblé - de leur trouver un jour une utilisation.

En l'occurrence, ont été utilisés :

La première opération consiste à débarrasser le roulement à billes de ses billes. On commence par détruire la tôle de retenue des billes (pointeau et marteau); ensuite on y passe un coup de disqueuse. En passant un tournevis dans la fente et en écartant les bords, on peut alors facilement évacuer les billes.


Chemin de roulement fendu

Un chemin de roulement conique de moyeu correspond forcément au diamètre du joint spi. Le chemin de roulement à bille a un diamètre intérieur très légèrement supérieur à celui du roulement de moyeu. Il faut maintenant se munir d'un collier Serflex assez grand pour passer autour de la bague fendue.


Deux bagues, un Serflex

Passer le collier autour de la grande bague fendue, serrer un peu. Glisser au milieu le chemin de roulement conique, en laissant dépasser la partie la plus fine. Le collier permet de resserrer la bague extérieure en jouant sur la souplesse du métal, et de rattraper ainsi l'écart des diamètres.


Assemblage des bagues et du collier

Enfoncer progressivement la bague centrale de façon à ce qu'elle dépasse exactement de 4 mm sur la totalité de sa circonférence. Le mieux est d'utiliser la jauge de profondeur d'un pied à coulisse, mais on peut aussi se servir d'un réglet. Éviter tout de même le mètre à ruban !

Il faudra vérifier que les deux becs de la bague extérieure restent bien en face l'une de l'autre. Donc, il est préférable de travailler sur une surface plane. Personnellement, j'utilise selon les cas une plaque de verre épaisse (récupérée sur un téléviseur des années 60) ou surtout une petite dalle de marbre poli.


Le positionnement est obtenu

Il ne reste qu'à souder ensemble les deux bagues du côté opposé. La piste des billes est en creux, et occasionne la présence d'un espace dans la zone à souder. Donc, se munir de baguettes assez grosses : 2.5 mm (ce qui a été utilisé) ou 3.2 mm, et faire de gros points en pont. Passer également l'électrode entre les deux becs de la bague extérieure fendue.


Réalisation des soudures

L'outil est alors prêt à être utilisé.


L'outil terminé

Utilisation

Pour placer le joint, commencer par le présenter sur son logement, et l'enfoncer légèrement avec les doigts (après l'avoir huilé ou graissé). Ensuite, positionner l'outil dessus. La partie étroite de la bague intérieure vient alors appuyer sur la périphérie du joint, sans risque de l'endommager. Bien sûr, on aura au préalable placé les rouleaux sous le joint !


L'outil en place

Ensuite, il ne reste qu'à frapper doucement à la massette tout autour pour que le joint soit positionné à 4 mm du bord avec la plus absolue précision.


Le joint est parfaitement placé, avec un retrait de 4 mm

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 17 juillet 2013
page ajoutée le 15 juin 2004
dernière révision le 28 mars 2007