cambouis.com

Tirants de pont arrière "renforcés"

Les tirants de pont arrière sont des éléments particulièrement fragiles sur les véhicules relativement récents : sur les RR de première et deuxième génération, ils étaient réalisés dans un tube de forte section. Pour une raison inconnue, ces tubes ont été remplacés vers 1988 ou 1989 par des barreaux pleins dont la résistance au flambage est bien moindre. Il suffit d'une marche arrière dans une ornière ou contre un obstacle pour les tordre.

Les opérations décrites ici exigent une parfaite connaissance des organes de liaison au sol, et de leur maintenance. Cet article ne s'adresse pas à des débutants. En cas de doute quant à ses capacités, il est absolument vital, pour soi-même aussi bien que pour autrui, de s'adresser à un professionnel.

L'auteur décline toute responsabilité en cas d'accident qui surviendrait suite à l'utilisation des informations contenues dans cet article. SI VOUS DÉCIDEZ DE TIRER PARTI DE CES INFORMATIONS, VOUS LE FAITES EXCLUSIVEMENT SOUS VOTRE PROPRE RESPONSABILITÉ.

La modification d'un véhicule en interdit l'utilisation sur la voie publique tant qu'il n'a pas fait l'objet d'une nouvelle réception par les services de la DRIRE.

Sommaire

Généralités

Les conséquences de la déformation d'un tirant vont bien au delà d'une simple tendance du véhicule à "tirer" du côté où se trouve l'élément déformé. Le pont étant en travers, les pneus subiront une usure anormale, la suspension ne travaillera plus correctement, et le différentiel subira un surcroît de travail.

Des solutions existent, comme le remplacement par des éléments adaptables renforcés, ou la soudure de cornières ou demi tubes de renfort. Il est aussi possible de les remplacer par des éléments prélevés sur un ancien modèle...

Un tirant tordu...

Ici, on peut voir ce qui est arrivé lors d'une bête marche arrière contre un talus (en forçant un peu tout de même)...


Tirant tordu

Une solution simple...

En haut : tirant monté sur les modèles les plus récents de RR Classic

En bas : l'ancien modèle, plus résistant.


Deux des trois modèles de tirants

Récupérer le tirant complet avec sa fixation et ses silentblocs. Il existe deux types de tige filetée côté châssis, gros ou petit diamètre, ce qui rend les silentblocs incompatibles entre eux. Par contre, les platines de fixation sont compatibles. La fixation au pont est la même.

Et une astuce en passant...

Sur la photo précédente, on voyait immédiatement que les silentblocs de liaison au châssis sont différents. Le tirant "fin" a une tige filetée de gros diamètre, tandis que le tirant "épais" a une tige filetée de petit diamètre (comparer la taille des écrous). Les silentblocs de liaison au pont sont par contre identiques.

Cependant, si les silentblocs du véhicule dont on veut remplacer les tirants sont en bon état, il n'est pas nécessaire d'en acheter de nouveaux, prévus pour les gros tirants. Il est en effet très facile de les adapter. Par chance, les douilles intérieures des silentblocs de liaison au pont s'emmanchent très précisément dans celles des silentblocs de liaison au châssis, et font exactement la même longueur. Il est de cette façon possible de transformer un silentbloc "gros filetage" en silentbloc "petit filetage". La mise en place se fait légèrement en force. On peut fignoler en enduisant la douille de produit de scellement (Loctite Scellroulement par exemple).

Pour récupérer la douille, il suffit de brûler le caoutchouc. Au bout de quelques minutes, elle tombe par terre. Il ne reste qu'à la brosser.


Récupération de la douille qui servira de réducteur

La douille rentre légèrement en force. Un étau suffit. Mais surtout, éviter le marteau, qui risquerait de la déformer, et rendrait problématique la mise en place du silentbloc sur la tige filetée.


Mise en place de la douille


La longueur de la douille est exactement égale à l'épaisseur du silentbloc

© jft / www.cambouis.com / tous droits réservés
Validation W3C Unicorn le : 17 juillet 2013
page ajoutée le 30 décembre 2003
dernière révision le 16 novembre 2005